Réouverture des portes de L’ONG BPW-Montréal

Le réseau International Business Professional Women – Montréal a officiellement repris ses activités le 24 mai 2017. Un événement mémorable a été organisé pour souligner ce moment.  Ambassadrices, présidentes d’association, chefs d’entreprise, personnalités politiques ont été présentes pour soutenir cette initiative qui permet de jouer un rôle pour l’avancement des femmes dans le monde.

L’ONG milite auprès de comités des Nations-Unis et de gouvernements de plusieurs pays, pour l’égalité homme-femme dans les milieux professionnels.
L’organisme est ouvert aux femmes montréalaises qui souhaitent disposer des outils favorisant leur rayonnement dans la société.

Les femmes montréalaises sont invitées à apporter leur pierre à l’édifice, en se joignant à cet ONG de plus de 35 000 membres qui œuvrent dans différents pays depuis 1938.
Pour en savoir plus sur l’événement du 24 mai, veuillez consulter les articles en suivant les liens ci-dessous.

http://www.journaldemontreal.com/2017/05/25/lancement-bpw-montreal

http://www.destinationcentreville.com/fr/nouvelles/lancement-officiel-du-r%C3%A9seau-international-d%E2%80%99influence-business-professional-women-bpw

Son Excellence Postovani Posjetioci, Bosnie Herzegovine, est accompagnée de la ministre Rita de Santis, Christine Poulin, présidente BPW-Montréal, Jenni Gulamni-Abdulla, présidente BPW- Canada, et de Son Excellence Ala Beleavschi, ambassadrice de Moldavie et présidente de l’Association des femmes-chefs de missions diplomatiques d’Ottawa.

Son Excellence Ala Beleavschi, ambassadrice de Moldavie, qu’on aperçoit entourée de Christine Poulin, présidente BPW-Montréal, et de la vice-présidente de BPW-Montréal, a reçu un magnifique livre sur Chagall et la musique.

C’est sous le thème « Les femmes d’affaires, les réseaux internationaux et l’entraide » que s’est déroulé le lancement. Me Linda Julien est en compagnie de Maro Akoury et de Geneviève Milot.

Émilie Thuillier, conseillère de la Ville de Montréal, est en compagnie de Nadja Michel, qui dans sa jeunesse a remporté un concours de description d’un coup de circuit, de Marie Claire Martineau et de Luce Moreau.